Activités économiques
»
L'agriculture
»
La production animale
»
La pêche
»
Industrie - Artisanat - Tourisme
»
Le Commerce
»
L'Energie
»
Le financement de l'Economie
»
Défis majeurs et stratégies


Défis majeurs et stratégies pour l'accélération de la croissance économique

La Commune de Tchaourou, en raison de l’abondance de ces potentialités, de sa position géographique et de la forte mobilisation de sa diaspora, est condamné à réussir son développement. Elle peut engranger une croissance économique forte susceptible d’améliorer sensiblement et durablement les conditions de vie et de sa population.
Dans le cadre de la concrétisation de la dimension économique de sa vision (Commune agropastorale à économie prospère), elle doit s’atteler aux objectifs stratégiques ci-après :

  • faire assumer à la Commune de Tchaourou, sa vocation de grenier pour les villes de Parakou, Malanville, Cotonou et celles du Nigeria tout en se spécialisant dans quelques cultures industrielles tels que le coton, le Kénaf, l’anacarde etc.
  • promouvoir l’entreprenariat local dans tous les secteurs en vue du développement d’une économie moderne et performante.

Dans le contexte de la décentralisation, certaines expériences (par exemple la municipalité de Saint Louis au Sénégal) montrent que la réussite du développement local repose sur quatre piliers majeurs, à savoir :

  • une volonté politique locale pour préparer l’avenir avec une vision partagée ;
  • la maîtrise par la collectivité locale et les opérateurs locaux de l’économie locale ;
  • une dynamique d’animation et de concertation permanente autour des enjeux et problématiques de développement local.

L’existence d’un dispositif de renforcement des capacités institutionnelles.

Par ailleurs, les orientations stratégiques nationales mettent une emphase particulière sur la promotion du secteur privé comme moteur de création de richesse et d’emplois. Le développement de l’économie locale devra également s’appuyer sur la dynamique du secteur privé qui, dans le cadre de la Comme de Tchaourou, est à susciter, orienter et soutenir.

Sur la base du diagnostic de l’économie et des considérations ci-dessus, la Commune de Tchaourou veut mettre en œuvre les axes stratégiques ci-après en vue de la réalisation des objectifs stratégiques définis plus haut. Il s’agit de :

  • renforcement de l’encadrement des filières agricoles émergentes
  • promotion de l’entreprenariat local, y compris l’attraction des capitaux étrangers à la Commune ;
  • renforcement des capacités de mobilisation des ressources financières locales ;
  • création d’une capacité locale de management du développement économique de la Commune.

3ème partie : Le dispositif de promotion économique

Création d’une capacité locale de management du développement de la Commune

Il s’agira de mettre en place une structure qui sera chargée d’impulser et de coordonner la mise en œuvre de l’ensemble des axes stratégiques retenus pour l’accélération de la croissance économique dans la Commune.

Comme la vocation de la structure est de faire de l’impulsion, de l’intermédiation et de la coordination, elle doit avoir les caractéristiques de ce que le management public appelle les "administrations de mission". La structure devra donc être caractérisée par sa souplesse managériale (effectif réduit, procédures simples), son dynamisme, sa proactivité et la synergie avec les organes de l’administration communale.

Après analyse des avantages et inconvénients de plusieurs formes juridiques, l’association sera dénommée "Agence de Promotion Economique de la Commune de Tchaourou (APEC-Tchaourou)".

L’Agence aura pour objectif de :

  • Susciter, orienter et soutenir les initiatives extraparlementaires des populations ;
  • Intéresser les investisseurs nationaux et étrangers aux opportunités d’affaires de la Commune de Tchaourou ;
  • Inciter et appuyer l’amélioration du cadre économique, humain et institutionnel pour promouvoir la croissance et la création de richesse.

De ceci, découlent les activités suivantes :

  • Les études de filières et de préinvestissement ;
  • L’organisation de foires ou de visites de découverte ;
  • L’appui à l’entreprenariat local ;
  • La promotion d’un enseignement diversifié et de qualité
  • L’appui à la négociation de crédit d’investissement lourd ;
  • L’appui à la micro finance et aux activités génératrices de revenus ;
  • Le marketing social et institutionnel des opportunités d’affaires dans la Commune de Tchaourou ;
  • Toutes autres activités en rapports avec l’objet de l’Agence.

Fidèle à ses principes de base l’Agence se cantonne à son rôle d’impulsion, d’intermédiation et de coordination.
Les organes de l’agence sont :

  • L’Assemblée Générale ;
  • Le Conseil d’Administration ;
  • Le Comité Exécutif.

Les moyens nécessaires au fonctionnement de l’Agence sont évalués comme suit :

1°) Moyens humains

  • Un (01) Coordonnateur
  • Trois (03) Chargés de programme ;
  • Un (01) Responsable financier
  • Un (01) Secrétaire comptable ;
  • Un (01) Chauffeur coursier.

2°) Moyens matériels

  • Locaux ;
  • Matériels de transport ;
  • Bureautique et informatique ;
  • Mobilier de bureau.

Le budget global de l’Agence (investissement et fonctionnement) sur une période de cinq (05) ans est de 279,24 millions de francs CFA.

Les moyens financiers de l’Agence sont constitués par :

  • Les premières mises des fondateurs ;
  • Les droits d’adhésion ;
  • Les cotisations annuelles ;
  • Les souscriptions ponctuelles ;
  • Les dons et legs
  • Les revenus pouvant provenir des activités ;
  • Les ressources d’emprunt.

    Des partenaires au développement sont sollicités pour apporter leur appui.


Tous les droits réservés Copyright © :: juillet 2007 Institut Bénin Emergence